• Avec les dernières framboises de mon voisin !

    Pour les réaliser :

    125g de framboises, 1 oeuf, 10 cl de lait, 70g de beurre, 120g de sucre, 125g de farine, 1/2 c. à café de levure, 1 pincée de sel

    Pour le crumble, 30g de farine, 30g de sucre, 30g de beurre, 40g de noisettes concassées

    Préparez la pâte à crumble. Mixez les noisettes.  Mélangez-les avec la farine, le sucre et le beurre jusqu'à obtenir la consistance d'un sable grossier. Placez au frais.

    Préchauffez le four à 180° environ.

    Fouettez le sucre et l'oeuf jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Mélangez la farine, la levure chimique et le sel, ajoutez-les à l'oeuf. Faites fondre le beurre puis versez-le dans le préparation. Ajoutez le lait, mélangez bien. Pour finir ajoutez délicatement les framboises.

    Remplissez les moules à muffins de la pâte jusqu'aux 3/4 de la hauteur. Parsemez la pâte à crumble froide par-dessus.

    Enfournez pour 25 à 30 mn jusqu'à ce que les muffins soient dorés.

    Avec les dernières framboises de mon voisin !

    Avec les dernières framboises de mon voisin !


    2 commentaires
  • Merci de signer en masse, c'est

    ICI

    Si les animaux pouvaient parler, l'Humanité pleurerait...

    Pour DINA, chienne martyre...


    8 commentaires
  •  

    J'ai voulu planter un oranger
    Là où la chanson n'en verra jamais
    Là où les arbres n'ont jamais donné
    Que des grenades dégoupillées
    Jusqu'à Derry ma bien aimée
    Sur mon bateau j'ai navigué
    J'ai dit aux hommes qui se battaient
    Je viens planter un oranger
    Buvons un verre, allons pêcher
    Pas une guerre ne pourra durer
    Lorsque la bière et l'amitié
    Et la musique nous ferons chanter
    Tuez vos dieux à tout jamais
    Sous aucune croix l'amour ne se plaît
    Ce sont les hommes pas les curés
    Qui font pousser les orangers
    Je voulais planter un oranger
    Là où la chanson n'en verra jamais
    Il a fleuri et il a donné
    Les fruits sucrés de la liberté
     

     

    Une chanson courte où Renaud dit l'essentiel en peu de mots.

     

    La ballade nord-irlandaise

     


    3 commentaires
  • Plus de 500 000 pages vues depuis le 2 novembre 2012 !!!

    Plus de 500 000...

    Un grand, un grand MERCI à tous !!!

    Je vous aime !!!

    Plus de 500 000...


    8 commentaires
  • Rappelez-vous que, lorsque vous quitterez cette terre,

    vous n'emporterez rien de ce que vous avez reçu - uniquement ce que vous avez donné.

    Saint François d'Assise

     

    Singulière moralité que celle-ci : nous ne laisserons sur cette terre que ce que nous avons accompli par amour. En d'autres termes, les seuls biens qui vaillent sont ceux que l'on ne saurait posséder puisqu'ils se confondent avec ce que les Anciens appelaient le souverain bien pour désigner "l'harmonie de l'âme" (Sénèque) ou "la volonté de bien agir" (Kant). Nous devrions nous inspirer de ces âmes bienveillantes et généreuses pour qui le don, et mieux encore le don de soi, produisent la fructification du bien et la surabondance des bienfaits partagés et transmis.

    La pensée revigorante du jour

    Rappelez-vous...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires