• Un esthète au goût exquis

    Les chattes adorent les étoffes soyeuses, les tapis chauds et sourds qui protègent les pattes roses contre l'humidité redoutée, et les crépines dorées qui pendent des rideaux comme pour solliciter la jouerie enfantine, et les divans moelleux où elle et ses petits endormis font si bien ; ou la chatte fait bien encore, c'est dans la corbeille élégante qui décore le marbre blanc des comptoirs des limonadiers, près de la jeune fille qui pose pour attirer les chalands.

    Qui prend tant de soins de sa toilette doit chérir les parfums ; la chatte raffole d'essences ; la valériane la met hors d'elle. La chatte avait découvert, plus de mille ans avant les chimistes modernes, la propriété désinfectante de la braise et du charbon.

    Alphonse TOUSSENEL

    1803 - 1885

    L'esprit des bêtes, zoologie passionnelle, mammifères de France

    1853 - 1855

    Un esthète au goût exquis

     


    4 commentaires
  • Ah oui ! Là... OUI, C'est comme ça qu'on l'aime notre beau pays.

    Quand il est capable de s'élever, de lutter collectivement, de porter son idéal et de faire entendre sa voix. Avec en plus, cette petite pointe d'ironie, ce zeste d'humour qui fait la différence. C'est vrai ça sert à rien un gilet jaune, c'est comme le triangle rouge ou les chaînes à neige sur la côte d'Azur. Et là, pour faire la nique au Président, on le met tous le même jour pour une bonne vieille séance de râlage collectif. Bien, Très bien.

    Et puis, comme çà, on sera lancés. On ne va pas s'arrêter en si bon chemin. Moi, je propose de remettre le couvert tous les samedis, en variant les couleurs. Le, tous en blouse blanche pour râler contre les déserts médicaux. Le 1er gilet à trous en solidarité avec les travailleurs précaires, les chômeurs et les exclus. Le 7, gilet de sauvetage pour les migrants. Le 14, blouse d'écolier pour la réforme de l'éducation. Le 21, gilet-moumoute pour souhaiter un bon hiver à tous ceux qui dorment dehors et le 29 décembre, pour finir l'année, gilet vert pour prendre conscience du réchauffement climatique. La boucle est bouclée !

    Matthieu PAYS

    Essence, trop cher !


    votre commentaire
  • Un oisif raffiné

    Le Chat aime le repos, la volupté, la tranquille joie ; il a ainsi démontré l'absurdité et le néant de l'agitation stérile ; il n'exerce aucune fonction et ne sort de son repos que pour se livrer au bel art de la chasse, montrant ainsi la noblesse de l'oisiveté raffinée et pensive, sans laquelle tous les hommes seraient des casseurs de cailloux.

    Théodore de BANVILLE

    1823 - 1891

    Le chat 1882

    Un oisif raffiné


    3 commentaires
  • Quels coquins nos amours...

    Les chatons apprennent très tôt à ouvrir grand les oreilles quand on les appelle, pour ensuite ne pas bouger d'un poil.

    Helen EXLEY

    Quels coquins nos amours...


    4 commentaires
  • De loin...

    ELYSEE

    De loin, le chat est beau. De près, c'est une chose d'une splendeur incomparable. Dans tous ses actes, c'est la perfection.

    Pam BROWN

    De loin...


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires