• A une chatte blanche

    Chatte blanche, chatte sans tache,

    Je te demande, dans ces vers,

    Quel secret dort dans tes yeux verts,

    Quel sarcasme sous ta moustache.

     

    Tu nous lorgnes, pensant tout bas,

    Que nos fronts pâles, que nos lèvres,

    Déteintes en de folles fièvres,

    Que nos yeux creux ne valent pas.

     

    Ton museau que ton nez termine

    Rose comme un bouton de sein,

    Tes oreilles dont le dessin

    Couronne fièrement ta mine.

     

    Pourquoi cette sérénité ?

    Aurais-tu la clef des problèmes

    Qui nous font frissonnants et blêmes,

    Passer le printemps et l'été ?

     

    Devant la mort qui nous menace,

    Chats et gens, ton flair, plus subtil

    Que notre savoir, te dit-il

    Où va la beauté qui s'efface,

     

    Où va la pensée, où s'en vont

    Les défuntes splendeurs charnelles ?

    Chatte, détourne tes prunelles ;

    J'y trouve trop de noir au fond.

     

    Charles CROS

    1842 - 1888

    Le coffret de santal (1873)

     

    A une chatte blanche

     

     


    votre commentaire
  • Tout animal est supérieur à l'homme parce qu'il y a en lui de divin, c'est à dire par l'instinct. Or de tous les animaux, le chat est celui chez lequel l'instinct est le plus persistant, le plus impossible à tuer. Sauvage ou domestique, il reste lui-même, obstinément, avec une sérénité absolue, et aussi rien ne peut lui faire perdre sa beauté et sa grâce suprême. Il n'y a pas de condition si humble et si vile qui arrive à le dégrader, parce qu'il n'y consent pas, et qu'il garde toujours la seule liberté qui puisse être accordée aux créatures, c'est à dire la volonté et la résolution arrêtée d'être libre. Il l'est en effet, parce qu'il ne se donne que dans la mesure où il le veut, accordant ou refusant à son gré son affection et ses caresses, et c'est pourquoi il reste beau, c'est à dire semblable à son type éternel. Prenez deux chats, l'un vivant dans quelque logis de grande dame ou de poète, sur les moelleux tapis, sur les divans de soie et les coussins armoriés, l'autre étendu sur le carreau rougi, dans un logis de vieille fille pauvre, ou pelotonné dans une loge de portière, eh bien ! Tous deux auront au même degré la noblesse, le respect de soi-même, l'élégance à laquelle le chat ne peut renoncer sans mourir.

    Théodore de BANVILLE

    Les animaux chez eux

    La quintessence de l'élégance

     


    votre commentaire
  • Les chats et les humains

    Vous pouvez garder un chien, mais c'est le chat qui garde les gens, parce qu'il estime que les humains sont des animaux très utiles.

    Georges MIKES

    Les chats et les humains


    2 commentaires
  • ...Ne perds jamais l'espoir, car la moelle la plus exquise est dans l'os le plus dur.

    HAFIZ

    En pleine angoisse...

    Novembre 2010

    S'il nous était donné de choisir, nous ne serions pas franchement enclin à opter pour les difficultés, les épreuves et les échecs. Et cependant, ce n'est pas sur une mer d'huile que l'art du navigateur se déploie. Il est même à craindre que notre expérience, si elle est sans histoire, nous laisse tout à fait désemparé quand vient l'heure de l'adversité.

    La plus lâche de toutes les tentations est celle du découragement avertissait François de Sales. Jamais un être ne se prépare de plus grand bonheur que lorsqu'il aborde avec équanimité les grandes épreuves que lui réserve l'existence.

    En pleine angoisse...


    1 commentaire
  • ELLE...

    Je la traite avec le plus profond respect,

    dans l'idée que c'est peut être une grande princesse

    habitant ici incognito, et susceptible d'accéder

    au trône d'une minute à l'autre.

     

    Walter SCOTT

    A propos de sa chatte Hinse of Insefield

     

    ELLE...


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires