• Je viens de découvrir...

    Laurence Tardieu et, je suis tombée sous son charme...

    J'aime sa grande sensibilité, sa justesse à exprimer les sentiments...

     

    Puisque rien ne dure

     

    DSC00733.resized.jpg


      "Un livre poignant, bouleversant.

    Le thème est difficile : la perte d'un enfant.
    Ce récit est écrit avec une telle justesse et tellement d'humanité que je l'ai lu d'une traite.
     
      Après la disparition inexpliquée de leur fille de 8 ans, Clara, Geneviève et Vincent n'arrivent plus à trouver de sens à leur vie. Incapables de communiquer sur ce drame, ils se séparent. L'un choisi d'oublier cette ancienne vie, aidé par le mouvement et l'animation de la ville, l'autre choisit le calme de la campagne, pour se reconstruire. 15 ans plus tard, Geneviève est malade et mourante, elle demande à Vincent de venir à son chevet afin d'évoquer une dernière fois cette vie commune passée.

     

    Quelques extraits

     

    J'ai peur. Dieu comme j'ai peur. Je suis en train de tomber, la chute n'en finit pas, jamais je ne touche terre, je ne me brise en mille morceaux. Je tombe, je tombe, le vide autour de moi, le vide qui n'en finit pas, et personne près de moi pour me rattraper, me prendre dans les bras, me murmurer que sous mes pieds la terre est ferme. Mais qu'avons nous fait pour mériter cela ?

     

    L'angoisse me fait déraisonner : nous n'avons  rien fait pour mériter ça, bien sûr, le mal vient de nulle part, il peut frapper n'importe qui, pour ça nous sommes tous égaux, aussi fragiles les uns que les autres : un jour nous sommes heureux, le lendemain notre vie vole en éclats. On avait pourtant vu les autres tomber autour de soi mais on se croyait épargné, protégé, jusqu'au jour où c'est notre tour : le sol soudain s'effondre. C'est alors qu'on comprend : on est aussi vulnérable, aussi éphémère que les autres. Notre vie n'a pas davantage de valeur.

     

    J'écrivais le soir, lorsque j'en avais le courage.Je me raccrochais à ce temps d'écriture comme d'autres se seraient raccrochés à une mère, à un frère...
    Ce n'était pas pour adoucir ma peine : c'était pour ne pas me laisser submerger par elle. Pour que la douleur ne m'emporte pas.

     

     DSC02872.resized


  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Juillet 2012 à 08:02
    MITOU

    Encore un livre plein de tristesse !!! il fait beau essaie de mettre un peu de soleil dans ta vie et profite de ces bons moments

    gros bisous

    MITOU

    2
    Mardi 24 Juillet 2012 à 09:30
    Nicole

    Tout à fait d'accord avec le com qui précède, un peu de détente et regarde ce que tu as pas ce qui te manque!

    J'ai l'air méchant en te disant cela, mais crois -moi c'est parce que je t'aime ma Mamounette pas pour te blesser !

    Gros bisous 

    Nicole 

    3
    Mardi 24 Juillet 2012 à 09:35
    khanel3

    superbe ! triste mais émouvant ! bonne journée

    4
    Mardi 24 Juillet 2012 à 11:29
    CricriCat

    Merci pour ce partage Mamounette. Un livre à lire pour les vacances... Bon mardi. Bisous. Cricri

    5
    Mardi 24 Juillet 2012 à 13:25
    Yvette

    Très beau mais très triste! Je crois que j'aurais la larme à l'oeil continuellement! Bon après-midi Annie, ici il commence à faire un peu trop chaud à mon goût. Nous voulions repeindre notre muret devant avec le fer forgé. Il a toujours plu. Maintennat la chaleur est insupportable pour ce genre de travail! Jamais contents!

    6
    Mardi 24 Juillet 2012 à 16:05
    ´¨`*•.♥ Ś Ő Ń Ŷ Á ♥.

    merci ma douce de l'avoir partagé avec nous

    on y ressent toute ton émotion

    doucve journée

    ti bo

    7
    Mardi 24 Juillet 2012 à 18:02
    Mamounette

    Je te comprends très bien ma chère Nicole, mais ces lectures me permettent de relativiser ma situation. J'aime beaucoup cette auteure, comme Delphine de Vigan. J'ai réservé de Delphine de Vigan à la Bibliothèque, Rien ne s'oppose à la nuit, j'espère que je pourrai bientôt le lire.

    Gros bisous ma douce Nicole

    Ta Mamounette

    8
    Mardi 24 Juillet 2012 à 19:58
    filochette

    la perte d'un enfant est une épreuve  insupportable !!!gros bisous caresses aux minettes

    9
    Mardi 24 Juillet 2012 à 22:44

    Un petit coucou pensée pour toi Mamounette.

    J'espère que tu profites des belles journées soleil.

    Bizzzzzz))

    10
    Mardi 24 Juillet 2012 à 22:47
    Mamounette

    Comment faire face à la mort d'un enfant...

    Je pense fort à toi

    Gros bisous

    11
    Mardi 24 Juillet 2012 à 23:08
    Mamounette

    Merci pour tes mots, merci pour tout ma chère Catherine...Oh la reconstruction va être longue, mais j'y arriverai, j'y arriverai...

    Je t'embrasse bien fort

    Annie

     

    12
    Dimanche 5 Août 2012 à 14:09
    kimcat

    Je note...

    Je pense que ce livre devrait me plaire

    13
    la vieille
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 09:49
    la vieille

    très beau !je sais de quoi elle parle!!bonne journée ,bisous

    14
    Catherine J.
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 09:49
    Catherine J.

    hou la la Mamounette, trop triste ton article !

    Avec un beau soleil comme ça, il faut que tu lises des choses légères, légères, légères !

    Un Harlequin à l'eau de rose même ! mais pitié, reste pas dans la tristesse comme ça, ça me fait de la peine de te sentir, toujours, dans un registre aussi mélancolique.

    J'espère que tu manges bien, au moins ! Fais-toi de bons petits plats.

    Gros bisous. Prends soin de Toi.

    Je pars quelques jours dans le Périgord, vers Sarlat. J'aime bien cette région.

    Je penserai à Toi. Que tes rêves, tes jours, soient plus positifs, Chère Annie.

    Catherine

     

     

     

    15
    Catherine J.
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 09:49
    Catherine J.

    Je reviens 2 secondes vers Toi Chère Annie pour te souhaiter un peu en avance, une Bonne Fête. C'est après-demain, mais je serai partie.

    alors gros bisous et prends bien soin de Toi. Fais-toi plaisir autant que cela est possible.

    Câlins à Erylin et Siléa.

    amitiés,

    Catherine

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :